Comment choisir un vélo électrique ?

Comment choisir un vélo électrique

Conduire un vélo électrique – ou e-bike – pour la première fois peut donner l’impression de découvrir un super pouvoir. En effet, les vélos électriques à pédalage assisté élargissent vos possibilités sur deux roues : Vous pouvez suivre le rythme de la circulation dans les arrêts et les démarrages, transporter plus facilement des enfants ou des marchandises, arriver moins en sueur à votre destination, ou simplement profiter d’un petit coup de pouce supplémentaire lors de randonnées qui, autrement, vous auraient semblé trop longues ou trop vallonnées.

Les vélos électriques se répartissent initialement dans les mêmes catégories que les vélos conventionnels : VTT et route, plus des niches telles que les vélos urbains, hybrides, cruisers, cargo et pliants.

Comprendre les trois catégories de vélos électriques

Principalement pour des raisons réglementaires, les vélos électriques sont également divisés en classes qui indiquent leur niveau d’assistance motorisée. La détermination de la classe de vélo électrique dont vous avez besoin est un point de décision essentiel :

  • Classe 1 : le moteur ne se met en marche que lorsque vous pédalez, et cesse de vous aider à partir de 30 km/h.
  • Classe 2 : dispose également d’un mode d’assistance au pédalage jusqu’à 20 km/h et d’un mode d’assistance à l’accélération.
  • Classe 3 : il s’agit uniquement d’une assistance au pédalage (comme la classe 1), mais l’assistance continue jusqu’à 25 km/h.

La plupart des nouveaux cyclistes commencent avec un vélo électrique de classe 1. Les vélos de classe 1 sont les plus abordables et, d’un point de vue réglementaire, les plus universellement acceptés. Vous pouvez les utiliser dans les rues des villes et sur de nombreuses pistes cyclables. Cette catégorie de vélos électriques commence à être autorisée sur les pistes de VTT traditionnelles, bien que l’accès ne soit pas toujours facile.

Les vélos électriques de classe 2 sont généralement autorisés aux mêmes endroits que les vélos électriques de classe 1. Cela s’explique par le fait que les deux classes plafonnent à 20 km/h pour l’assistance motorisée. REI ne vend pas de vélos de classe 2, cet article se concentrera donc sur les vélos de classe 1 et de classe 3.

Les vélos électriques de classe 3 sont populaires auprès des navetteurs et des personnes qui font des courses. Par rapport aux vélos de classe 1, ils sont plus rapides et plus puissants (et coûtent plus cher). Ces performances supplémentaires vous permettent de mieux suivre la circulation. Ils grimpent également mieux et supportent des charges plus lourdes. En contrepartie, ils ne peuvent pas emprunter la plupart des pistes cyclables et des réseaux de sentiers de VTT.

Renseignez-vous sur les règles d’accès avant de faire votre choix définitif de catégorie de bicyclette électrique. La mise en garde concernant toutes les informations sur l’accès ci-dessus est que les lois, les permis, l’enregistrement, les limites d’âge et les règles de gestion des terres changent constamment. Pour obtenir un guide des bicyclettes électriques par État, consultez le guide de People for Bikes sur la réglementation des bicyclettes électriques dans le pays. Vérifiez également auprès des villes et des gestionnaires fonciers des endroits où vous prévoyez de rouler.

Batteries, autonomie et moteurs des bicyclettes électriques

Les fabricants accordent beaucoup d’attention au moteur de chaque vélo. Le compromis de conception est la performance par rapport à l’autonomie. Un moteur plus puissant offre plus de vitesse pour suivre la circulation et plus de couple pour gravir les collines et transporter des marchandises. Un moteur plus puissant consomme également la batterie plus rapidement, ce qui réduit l’autonomie.

Lorsque vous comparez des vélos électriques potentiels, vous verrez des spécifications générales sur l’autonomie : 20 à 100 milles en pédalage assisté, par exemple. C’est parce que de nombreuses variables affectent l’autonomie.

Bien sûr, une grosse batterie est utile : Les capacités sont exprimées en wattheures (Wh), c’est-à-dire le nombre d’heures pendant lesquelles une batterie peut supporter une puissance de 1 watt avant de mourir. La puissance du moteur est donc également importante : Un moteur de 500 watts associé à une batterie de 500 Wh (une configuration courante de vélo de classe 3) se vide plus rapidement qu’un moteur de 250 watts associé à une batterie de 500 Wh (une configuration courante de vélo de classe 1).

L’E-Bike Range Assistant de Bosch est un outil en ligne intéressant qui montre l’interaction d’un large éventail de facteurs qui peuvent tous affecter l’autonomie. La façon dont vous roulez et l’endroit où vous vous trouvez ont également leur importance : Pour obtenir des conseils sur la façon d’augmenter votre autonomie, lisez Intro to E-Bikes.

Temps de charge de la batterie : La plupart des batteries ont besoin de trois à cinq heures pour se recharger complètement à partir de leur état vide, les batteries de grande capacité prenant plus de temps. Vous pouvez acheter des chargeurs supplémentaires (ou emporter votre chargeur) si vous prévoyez de vous déplacer avec votre bicyclette électrique. Vous pouvez également acheter des chargeurs plus rapides.

Nombre de batteries : Certains vélos électriques permettent aux cyclistes d’utiliser deux batteries à la fois. Cela permet d’allonger la durée de votre trajet et, si l’une des batteries est morte, vous disposez d’une batterie de secours. Vous pouvez également acheter une batterie supplémentaire pour en avoir une entièrement chargée à portée de main ou remplacer la vôtre à la fin de sa durée de vie (généralement plusieurs milliers de charges).

Montage de la batterie : Les batteries intégrées au cadre libèrent de l’espace pour les porte-bidons ou un petit sac à vélo. Les batteries externes, en revanche, sont plus faciles à charger et à remplacer.


Emplacement du moteur de la bicyclette électrique

Deux personnes à vélo électrique, l’une avec un moteur à entraînement par le moyeu et l’autre avec un moteur à entraînement intermédiaire.

Les moteurs à entraînement central se trouvent sur le pédalier (l’endroit où les manivelles sont fixées au cadre du vélo). Les moteurs à entraînement par moyeu se trouvent dans le moyeu de la roue arrière (certains se trouvent sur la roue avant).

Moteurs à entraînement central : De nombreux moteurs sont équipés de cette configuration, pour diverses raisons. L’assistance au pédalage répond avec une sensation naturelle, et le fait que le poids du moteur soit centré et bas permet de maintenir l’équilibre et la stabilité du vélo.

Moteurs à entraînement par moyeu : Les moteurs de roue arrière à entraînement par moyeu envoient la puissance de la pédale directement à la roue arrière, ce qui vous donne l’impression d’être poussé. Notez que le changement d’une crevaison sur la roue où le moteur à moyeu est monté peut être plus complexe que le changement d’une crevaison sur un vélo standard (ou à entraînement intermédiaire). Les moteurs à entraînement par moyeu avant se comportent un peu comme les voitures à traction avant ; ils permettent également d’utiliser une transmission de vélo standard à l’arrière du vélo.

Couple des moteurs de bicyclettes électriques

Le couple est une spécification à vérifier si vous prévoyez de monter de nombreuses collines et/ou de transporter de lourdes charges. Mesuré en newton-mètres (N m), le maximum indiqué pour une bicyclette électrique peut aller de 40 N m à 80 N m. Votre couple réel variera toutefois en fonction des réglages de l’assistance au pédalage.

Autres caractéristiques et composants clés des bicyclettes électriques
Votre bicyclette électrique, bien sûr, ne se résume pas à son moteur et à sa batterie. Voici d’autres détails à prendre en compte lorsque vous comparez des vélos électriques :

L’activation de l’assistance au pédalage et la sensation de la pédale : Plus le vélo est axé sur la performance, plus l’assistance au pédalage sera douce et réactive. Essayez plusieurs vélos pour trouver celui qui réagit à la vitesse et à l’intensité qui vous conviennent le mieux.

Niveaux d’assistance au pédalage : La plupart des vélos offrent 3 ou 4 niveaux d’assistance, ce qui vous permet de préserver l’énergie de la batterie (mode éco) ou d’obtenir plus de vitesse et de couple (en mode turbo ou boost).

Accessoires intégrés : De nombreux vélos électriques sont désormais équipés d’une gamme d’accessoires intégrés :

Un éclairage intégré sur une bicyclette électrique

Éclairage : Ce dispositif, que l’on trouve le plus souvent sur les vélos de ville et de banlieue, est un élément de sécurité appréciable. Les systèmes varient, les vélos haut de gamme disposant d’un éclairage plus puissant.

Un porte-bagages intégré sur une bicyclette électrique

Porte-bagages : Généralement présents sur les vélos électriques de type cargo, ces porte-bagages robustes peuvent supporter de lourdes charges. Les vélos électriques peuvent également s’adapter à une large gamme de porte-bagages achetés séparément, mais vous devrez vérifier qu’un porte-bagages s’adapte à votre modèle de vélo.

Écran LCD monté sur le guidon d’une bicyclette électrique.

Écrans LCD montés sur le guidon : Il se passe beaucoup de choses avec un vélo électrique, il est donc utile d’avoir un compteur de vélo monté sur le guidon qui vous permet de surveiller l’autonomie de la batterie, le mode d’assistance au pédalage, les kilomètres parcourus, la vitesse et bien plus encore.

Intégration du smartphone : Les appareils électroniques haut de gamme pour vélos électriques peuvent se connecter sans fil aux smartphones. Les applications disponibles peuvent inclure le GPS, les relevés d’entretien et des fonctions d’écran supplémentaires. Certaines applications vous permettent même de déverrouiller la serrure intégrée de votre vélo.

Un verrou de roue intégré sur un vélo électrique

Sécurité intégrée : Certains vélos sont équipés de verrous de roue arrière fixés au cadre, et d’autres ont des verrous sur la batterie qui peuvent être assortis à un antivol de vélo (acheté séparément) fabriqué par une marque partenaire.

Qualité des composants : La qualité des composants des vélos électriques varie en fonction de leur prix. Les vélos électriques moins chers n’ont souvent pas de fonctions haut de gamme, comme l’intégration du smartphone, et ils ont également des composants bon marché. Tout comme sur un vélo ordinaire, les freins, les pneus, les manettes et les transmissions de qualité supérieure seront plus durables et plus réactifs.

Cadres : La plupart des cadres de bicyclettes électriques sont en aluminium, mais la gamme complète des options de cadres (de la fibre de carbone à l’acier) est de plus en plus disponible. Le matériau et la conception du cadre, ainsi que la taille du moteur et de la batterie, sont les facteurs qui contribuent le plus au poids total. Généralement plus lourds que leurs homologues ordinaires, les vélos électriques compensent leur lenteur par l’assistance de leur moteur. Mais un vélo plus léger sera toujours plus agile. Ainsi, si vous devez choisir entre deux vélos comparables, le modèle le plus léger vous offrira probablement une meilleure conduite.

Assurez-vous d’avoir un bon ajustement sur votre vélo électrique

Un autre truisme, tant pour les vélos classiques que pour les vélos électriques, est que le meilleur vélo pour vous est celui qui vous convient vraiment. Pour un investissement aussi important qu’une bicyclette électrique, il est important de s’assurer qu’elle a l’air d’avoir été faite pour vous – ou qu’elle peut au moins être modifiée pour s’adapter à vous en changeant quelques pièces intelligentes – avant de la conduire.

Le plus important pour obtenir un bon ajustement est de savoir quelle taille de cadre de vélo il vous faut, en fonction de votre taille. Au-delà de la taille du cadre, la géométrie du cadre d’un vélo électrique déterminera comment il est censé s’adapter à vos mensurations uniques. La visite d’un magasin de vélos est la meilleure façon de régler votre ajustement afin que vos genoux, vos épaules, votre dos, vos pieds et vos mains soient correctement alignés pour la position de conduite dont vous avez besoin. Vous pouvez également vous rendre chez un spécialiste de l’ajustement pour un ajustement détaillé du vélo, qui peut prévenir les blessures chroniques et vous aider à donner le meilleur de vous-même. Pour en savoir plus, consultez notre article sur le réglage de votre vélo.

Lorsque vous êtes dans un magasin de vélos, prenez le temps de tester le vélo que vous voulez. La plupart des magasins REI disposent d’un espace pour que les clients puissent le faire. Le fait de tester plusieurs vélos vous donnera une meilleure idée des options qui s’offrent à vous et vous aidera à confirmer le style qui vous convient le mieux.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Sommaires

Nos articles similaires

Comment préparer la reprise du BMX ?

Comment reprendre le BMX ?

Une bonne préparation physique générale est nécessaire pour commencer une saison de BMX race. Pour ce faire, il faut mettre à profit la période hivernale.

Comment choisir son Home Trainer

Comment choisir son Home Trainer ?

Que vous vous entraîniez pour une course, que vous essayiez de maintenir un programme régulier d’entraînement ou que vous préfériez simplement la sécurité de l’intérieur,